De l’utilité de la grossièreté

Front populaire.fr On n’a pas fini de parler de l’attaque d’ Emmanuel Macron à l’encontre des non-vaccinés. Ces derniers ont été prévenus, sans ambiguïté et sans élégance  : tout sera fait pour « emmerder » les ‘antivacs’.  Cet écart de langage, au plus haut niveau de l’Etat, a surpris une bonne partie des Français, la quasi totalité … Lire la suite De l’utilité de la grossièreté

Le toboggan

L'Alsace.fr Malgré ses sorties de route successives, Eric Zemmour occupe encore le devant de la scène médiatique.  Ce qui peut surprendre car son discours est souvent excessif et ne lui permet  d’aborder qu’une partie des problèmes auxquels nous nous heurtons.  En effet la France est sur un fil, elle paraît de plus en plus installée … Lire la suite Le toboggan

Les Antilles dans la tourmente

TF1.fr C’est chaud ! Très chaud disent aujourd’hui les Antillais ! La Guadeloupe et la Martinique ont la fièvre.  Le feu couvait depuis plusieurs  semaines. Désormais c’est la paralysie et l’affrontement : une minorité refuse de se faire vacciner contre le Covid 19. Le » scénario » de ce conflit « ramasse tout » est classique : d’abord le … Lire la suite Les Antilles dans la tourmente

Eric Zemmour, la fin d’une illusion ?

RTL.fr Dans 5 mois l’élection présidentielle ! Nous pouvons déjà faire une première comparaison avec l’élection précédente.                           Au rayon des différences, l’une saute aux yeux. Hier le Président sortant était tombé dans la trappe, victime de son impopularité. Fin novembre 2016, seulement 13% … Lire la suite Eric Zemmour, la fin d’une illusion ?

Au moins un cas où « BoJo » peut sourire

La Croix La Covid n’a pas tout détruit. L’économie a globalement repris un chemin ascendant.  Le retour de la croissance permet d’envisager des jours meilleurs même si, peu à peu, se profile un questionnement sur le pouvoir d’achat des Français. Cette embellie, plutôt inattendue, résulte surtout de la politique du fameux « quoiqu’il en coûte », mais … Lire la suite Au moins un cas où « BoJo » peut sourire