Notre cher et vieux pays

Sud-Ouest.fr

Le pire vient encore de se produire.

 Avec l’assassinat sauvage et ignoble de Samuel Paty, la France renoue avec un passé de plus de quatre siècles. Les guerres de religion sont de retour !

Ce constat, qui relève de l’évidence, est peut-être plus complexe qu’il y paraît.

 Certes il s’agit bien de l‘attaque d’un extrémiste religieux contre le porteur d’une philosophie et d’une valeur, celle de la laïcité . Mais il s’agit en même temps d’une guerre classique, du type de celles qui opposent depuis la nuit des temps des tribus, des pays, les uns contre les autres.

Aujourd’hui la France, avec ses valeurs, est attaquée, sur son territoire, par des extrémistes religieux dont l’ambition est une évidence. Pour ces islamistes politiques, l’ensemble des « croyants » doit constituer une sorte de nationqui , à terme, unifiera et dominera le monde. 

Face à cette folle ambition, nous sommes en danger pour plusieurs raisons.

D’abord nous avons trop longtemps fermé les yeux, ignoré le danger. De ce point de vue, nos dirigeants successifs, de droite et de gauche, ont été défaillants lors de ces trente dernières années. Leurs responsabilités ne sont guère contestables.

                           Ensuite parce que beaucoup de Français, entrainés par les partis, de l’extrême-droite à l’extrême-gauche, se sont de plus en plus focalisés sur les disputes idéologiques, politiques et économiques de toutes sortes. Et , en conséquence nous avons oublié l’essentiel : pour qu’une vraie Nation existe il faut que le patriotisme qui nous rassemble domine toutes les autres préoccupations de notre vie sociale .

Cet oubli, cette ringardisation du patriotisme dans notre pays a détourné, une partie des nouveaux arrivants ( et tout particulièrement leurs enfants), d’une l’adhésion pleine et entière aux valeurs, droits et devoirs du pays des lumières et de la liberté.

 Ce n’est pas une surprise. En effet comment, ces minorités peuvent-elles avoir envie d’adhérer pleinement à un pays qui semble de moins en moins fier de son histoire.

Un pays comme le nôtre qui se rabougrit sans cesse, ne fait même plus rêver. 

Du coup, la nature ayant peur du vide, certains intoxiqués par l’islamisme politique ouvrent la porte à l’ennemi ! 

Alors ce dernier peut commencer son massacre. Il est presque chez lui

 La France ! Les Français sont avares de ce mot .  Dans la vie de tous les jours mais aussi dans les moments décisifs et graves comme ceux que nous traversons aujourd’hui, comme s’ils en avaient honte, comme s’il était interdit par la bien-pensance. Pourquoi ? Parce que l’extrême-droite en fait son fonds de commerce ? Bien médiocre justification !

Les Anglais, les Allemands, les Américains, les Russes, ont-ils ce même type de pudeur ? 

Une chose est certaine :

L’émotion, les paroles, les cérémonies d’hommage ne suffiront pas à remettre « le cher et vieux pays » dans la bonne direction.

 Il faudra, pendant une longue période, des actes et des décisions appliquées immédiatement. 

Le président sera-t-il capable de relever le défi ? On le saura très vite